L’AGRESSIVITE SEXUELLE D’UNE FILLE CACHE T-ELLE UNE FAILLE ?

En partant d’une remarque masculine, à savoir, qu’une fille ultra sexy cache forcément une faiblesse, voire une très basse opinion d’elle-même, je me dis qu’il est temps de passer à l’attaque et de mener ma petite enquête.

Est-ce que l’on peut réellement parler de faiblesse ? Chacun étant fondamentalement différent et parce que nous agissons en suivant nos propres instincts, je me dis que c’est un peu réducteur, et que bien évidemment, tout dépend de la personnalité, du vécu, de ses principes, de ses valeurs morales ( liste  non exhaustive).

Prenons Agnès. Une fille que j’ai vaguement connu il y a quelques années. Très jolie brune avec des cheveux lui arrivant jusqu’aux creux des reins, une bouche ultra pulpeuse, incendiaire, des ongles à faire frémir n’importe quel félin et une capacité à faire du rentre-dedans qui ferait rougir n’importe quel playboy.

Agnès, qui embrasse langoureusement à qui en veut, en aura !

J’ai cru comprendre qu’elle a manqué d’un père (Œdipe quand tu nous tiens !), dans son cas je ne parlerai pas de baisse d’estime mais d’affirmation de soi.

Est-ce qu’une fille qui a manqué d’une figure paternelle est forcément une mangeuse d’homme en grandissant ? Une forme de vengeance ? D’appétit d’affection ? Et pourquoi pas juste le plaisir de séduire ?  Que penser des hommes qui alignent les conquêtes ? Que de questions.

Je vois en Agnès une fille, certes qui a manqué d’affection et qui cherche inconsciemment à combler ce manque en essayant de plaire aux hommes qu’elle rencontre, n’importe lequel, à partir du moment où il la renvoie à ce sentiment qui l’a sécurise, et qu’on puisse s’attacher à elle (puisque le premier homme de sa vie n’a pu s’attacher à elle…), sauf que, ses aventures sont éphémères.

Ma question est simple : et si une séductrice est juste l’équivalente des Casanova qui peuplent nos vies, soit dit en passant, sans forcément aller chercher plus loin ?

Une fille a autant le droit qu’un homme de s’envoyer en l’air autant qu’elle le souhaite, avec qui elle le souhaite. Dans une époque où l’on se fait d’abord plaisir et où règne le « jetable », (terme que j’abhorre !) pourquoi une fille ne pourrait-elle pas faire preuve d’agressivité sexuelle ?

Un certain C. pense que ce sont des hommes incapables de satisfaire les femmes qui ont un problème avec les filles très sexuelles. Ceci fait d’autant plus plaisir à entendre que C. est un homme. Oui, cette idée peut paraître à l’emporte pièce, mais je l’aime bien. Des hommes qui se savent incapables d’assurer ou de satisfaire ce genre de filles trouvent n’importe quel prétexte, y compris celui de la faiblesse, pour se donner bonne conscience parce qu’ils savent très bien qu’ils ne pourront pas assurer. Et il semblerait qu’ils sont nombreux à ne pas pouvoir assurer….

Continues Agnès, surtout si tu es comblée dans tes aventures, et j’espère que c’est le cas, sinon là on aborde un autre sujet et ça sera pour une prochaine fois.

A mon sens, il n’y a pas assez de filles qui s’affirment sexuellement,  le poids de la culture, de la religion, des idées consensuelles, la peur de l’image que nous renvoie les autres, il y a encore du chemin à parcourir.

A très bientôt.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top