LA SURPRISE ANTHONY JOUBERT

Quelqu’un se souvient-il de l’émission « Incroyable Talent » sur M6 ? Personnellement, je n’avais nullement l’intention de regarder ce programme. Non je ne snobe pas les émissions types « découverte de talents », mais avouez que nous ne sommes pas non plus très bien servi.
Pour une fois que je me mets devant ce cher poste de télévision qui ne me sert pas à grand-chose vu le nombre de fois où je m’assois (ou m’allonge) sur mon canapé pour voir ce qu’il y a de bien (et surtout de pas bien, je parle ici de chaînes dites généralistes, nous sommes d’accord), je commence donc à zapper, nullité, nullité, nullité… tiens . Une fille, je dirais même une petite fille, un bout de chou en train de chanter, du Céline Dion. Bien, je vois d’ici certaines personnes sourcillés, encore du Céline Dion, encore une petite qui use et abuse des notes poussées, mais avec beaucoup d’étonnement, elle m’a donné des frissons. Je l’ai trouvé tellement à l’aise, tellement à sa place, et elle sait chanter (pas besoin de prendre des cours dans une certaine académie), elle a déjà l’essentiel pour elle.

Elle m’a scotché à l’émission, des artistes aux talents variés, venant d’univers totalement différents dans une compétition pour gagner un chèque, mais surtout la reconnaissance du public et du milieu artistique.

Arrive un comique, Anthony Joubert, avec sa guitare, je m’ennuie, vraiment. Pas drôle du tout. Je précise que pour charmer le jury, chaque candidat avait droit à 2 minutes pour convaincre. C’est peu mais suffisant pour se faire une première impression, Patrick Dupont, membre du jury doit avoir le même avis que moi puisqu’il n’arrête pas de le « biper » (on appuie sur un bouton pour exprimer son désaccord, l’ennui, ce que vous voulez de négatif).

Mauvaise nouvelle, je suis tombée sur la demi-finale. Ce qui induit que je suis devenue une « inconditionnelle » d’Incroyable Talents.

Finale. Je me dis que ma petite chanteuse en herbe mériterait de gagner, c’est un peu facile car elle a du talent et même si elle perdait, elle percerait, une certitude.

Elle est arrivée deuxième !

Lundi dernier je suis allée au Théâtre. (mais c’est quoi cette transition ?)

Mon agent a été invité à assister à la représentation d’un comique dont le nom ne lui disait rien du tout, à moi non plus d’ailleurs.

Entrée en scène explosive, il est mis à la porte par son père, et il arrive, éjecté, dans un grand fracas.

Je tape sur l’épaule de mon agent :

« On dirait le comique qui a été vidé d’incroyable talent » lui dis-je. Il n’en sait rien du tout.

Je passe une très bonne soirée, je ris beaucoup, je pleure de rire, ce jeune comique est absolument réjouissant, d’autant plus que contrairement à d’autres comiques, qui créé autour d’un personnage donné, lui, raconte des histoires, enchaîne sur une autre, improvise, il fait une part belle aux séries télé qui passe sur nos écrans actuellement, j’ai adoré son sketch sur Olive et Tom (là je pense que les 25-30 ans connaissent très bien), il y a même un sketch qui est mix de tout ce qui vient de se passer, et, oh non, c’est déjà la fin ?

Je précise à présent qu’il y a une petite allusion à Patrick Dupont, vous voyiez où je veux en venir ?

Explosif, il faut le prendre au troisième, voire quatrième degré.

Je vous le conseille, retenez bien son nom : Anthony Joubert.

Il sera présent au Festival  Juste Pour Rire à Nantes pour rendre un hommage à Elie Kakou.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top